L’histoire et la réglementation du portage salarial

Mis à jour le : 
27/4/2022

Arrivé dans les années 1980, le portage salarial est un statut innovant à mi-chemin entre indépendance et salariat. À son commencement, le portage s’adressait exclusivement aux cadres souhaitant faire bénéficier de leur expertise métier en proposant des prestations de consulting. Au fil du temps, la réglementation et la législation sont venues modeler et façonner le portage salarial tel qu’on le connaît aujourd’hui. 

Voici les dates clés de l’histoire et de la réglementation du portage salarial.

2007  : Accord collectif des entreprises de « portage salarial » adhérentes au CICF-SNEPS

Cet accord signé le 15 novembre 2007 par le SNEPS (Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial), la CICF ( Chambre de l' Ingénierie et du Conseil) et par les fédérations syndicales CFDT, CFE-CGC et CFTC encadre la pratique du portage salarial dans les entreprises du champ d'application de la convention collective nationale des bureaux d'études, des cabinets d'ingénieurs conseil et sociétés de conseil.

2008  : Loi n°2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

Dans lequel on peut lire « Art.L. 1251-64. - Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle. »

2011 : circulaire de l'UNEDIC en date du 7 novembre 2011 : obligations des sociétés de portage

L'accord professionnel du 24 juin 2010 a constitué une étape importante dans la création d’un ensemble légal cohérent pour le portage. Notamment en définissant la notion de portage salarial et en la différenciant de l’intérim et du travail temporaire. Il a également permis de déterminer les obligations de la société de portage, tant auprès de l’entreprise cliente que de ses obligations de garantie financière.

2013 : Arrêté d'extension du 24 mai 2013 publié le 8 juin 2013 - indemnisation des demandeurs d’emploi portés

Tenant compte de nombreuses décisions de justice favorables aux salariés des sociétés de portage salarial, l’Unedic a décidé d’indemniser les demandeurs d’emploi qui exerçaient leur activité professionnelle en portage salarial.

2015 : Ordonnance n°2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial : encadrement et sécurisation

L'ordonnance fournit un cadre détaillé au portage salarial tout en respectant les fondamentaux du statut. Le salarié porté est reconnu comme un professionnel autonome dans la prospection, la négociation et la réalisation de ses missions. La société de portage salarial doit exercer cette activité à titre exclusif, elle ne doit pas apporter de missions à ses portés ni effectuer de placements de salariés auprès d’entreprises clientes.

2017 : Convention collective de la branche des salariés en portage salarial

Signée le 22 mars 2017 entre le PEPS et les partenaires sociaux, son objectif est de sécuriser les conditions de travail et d’emploi des salariés portés : caractérisation précise des portés, compte d’activité, compte rendu mensuel, réserve financière, rémunération minimale, période d’essai et formation.

Envie de devenir freelance ?

On a la solution chez webportage :

Zéro administratif

Accompagnement aux petits oignons

CDI & bulletins de salaire

Assurance pro

Démarrer l'inscriptionBénéficier d'un rdv personnalisé

Démarrez votre aventure d'indépendant en 24h chrono

Sans minimum de chiffre d'affaires, sans engagement & sans frais cachés 👌

Télécharger gratuitement les 7 choses à savoir avant de vous inscrire !
Complétez votre inscription en ligne en 5min.
Téléchargez vos pièces justificatives
Votre inscription est étudiée sous 24h ouvrées*
Vous pouvez démarrer vos prestations !
*délai supplémentaire de 72h pour les ressortissants étrangers.
👉   Commencer l'inscription en ligneUne question ? RDV d'audit personnalisé
Notre philosophie : il n'y a pas de mauvaises questions !

Questions fréquentes

Combien gagne-t-on en portage salarial ?

Tous les mois, le salarié porté obtient un bulletin de salaire en fonction du chiffre d’affaires qu’il a réalisé. En portage salarial, pour obtenir son salaire net, c'est tout simple ! Il faut retirer du chiffre d'affaires : les cotisations sociales, le prélèvement à la source et les frais de gestion de la société de portage.

Qu'est-ce-que le portage salarial ?

Le portage salarial est un statut professionnel à mi-chemin entre indépendance et salariat. Il permet d’être freelance tout en bénéficiant des avantages sociaux du salariat traditionnel en signant un contrat de travail avec une société de portage. Cette dernière gère l’administratif du freelance pendant que celui-ci se préoccupe de son cœur de métier, auprès de ses clients.

Qui peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est ouvert aux activités de prestations de services intellectuels non réglementées (consultant, formateur, chef de projet, community manager, développeur, etc).

Que vous soyez jeune diplômé, salarié, retraité, chef d’entreprise ou demandeur d’emploi… vous pouvez faire du portage !

Pourquoi choisir le portage salarial pour devenir indépendant ?

Le portage salarial permet d’exercer en indépendant avec un filet de sécurité. Contrairement à la micro-entreprise, le porté peut côtiser pour le chômage, bénéficier des prestations de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, côtiser pour la retraite et déclarer ses frais professionnels, sans plafond, afin de diminuer le montant de ses cotisations sociales.

Nos articles de blog qui pourraient vous intéresser

Aucun contenu sélectionné