Les différences entre l'intérim et le portage salarial

Mis à jour le : 
18/5/2022

Le portage salarial et l'intérim sont deux notions bien distinctes du monde du travail que l’on peut parfois confondre.

Ces deux statuts sont pourtant bien distincts.

Qu’est-ce qui distingue l’intérim du portage salarial ?

Le système de portage salarial : régi par l’article L-1251-64, du Code du Travail, le portage salarial permet à un travailleur indépendant d’obtenir un statut de salarié et de recevoir une rémunération d'une société dite « de portage salarial » pour des services qu'il va effectuer pour le compte d'une autre entreprise ou d’un particulier dits « clients ». La facture sera livrée au client et c'est la société de portage qui encaisse la somme indiquée sur celle-ci. Le montant de ladite facture sera ensuite remis au porté sous forme de salaire moins les charges. Le travailleur porté n’a plus à se soucier des démarches administratives et il peut exercer rapidement et librement son activité indépendante.

Côté intérim : l'intérimaire est un travailleur temporaire qui est recruté pour remplir un poste vacant mais pour une durée déterminée. Dans le cas d'un intérim, c'est l'agence d’intérim qui va prospecter le poste et l'entreprise pour l'intérimaire. En outre, ce dernier reçoit son salaire de la société d'intérim et non de l'entreprise au sein de laquelle il va travailler. Un contrat lie donc la firme pour laquelle l'intérimaire va travailler et la société d'intérim. Toutes les négociations sont faites par l’agence d'intérim et non par le travailleur en question. Celui-ci devra absolument se conformer à des clauses qui auront été conclues entre les deux contractants sus mentionnés, mais qui engageront sa responsabilité, ses services ainsi que son temps.

Envie de devenir freelance ?

On a la solution chez webportage :

Zéro administratif

Accompagnement aux petits oignons

CDI & bulletins de salaire

Assurance pro

Démarrer l'inscriptionBénéficier d'un rdv personnalisé

Démarrez votre aventure d'indépendant en 24h chrono

Sans minimum de chiffre d'affaires, sans engagement & sans frais cachés 👌

Télécharger gratuitement les 7 choses à savoir avant de vous inscrire !
Complétez votre inscription en ligne en 5min.
Téléchargez vos pièces justificatives
Votre inscription est étudiée sous 24h ouvrées*
Vous pouvez démarrer vos prestations !
*délai supplémentaire de 72h pour les ressortissants étrangers.
👉   Commencer l'inscription en ligneUne question ? RDV d'audit personnalisé
Notre philosophie : il n'y a pas de mauvaises questions !

Questions fréquentes

Combien gagne-t-on en portage salarial ?

Tous les mois, le salarié porté obtient un bulletin de salaire en fonction du chiffre d’affaires qu’il a réalisé. En portage salarial, pour obtenir son salaire net, c'est tout simple ! Il faut retirer du chiffre d'affaires : les cotisations sociales, le prélèvement à la source et les frais de gestion de la société de portage.

Qu'est-ce-que le portage salarial ?

Le portage salarial est un statut professionnel à mi-chemin entre indépendance et salariat. Il permet d’être freelance tout en bénéficiant des avantages sociaux du salariat traditionnel en signant un contrat de travail avec une société de portage. Cette dernière gère l’administratif du freelance pendant que celui-ci se préoccupe de son cœur de métier, auprès de ses clients.

Qui peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est ouvert aux activités de prestations de services intellectuels non réglementées (consultant, formateur, chef de projet, community manager, développeur, etc).

Que vous soyez jeune diplômé, salarié, retraité, chef d’entreprise ou demandeur d’emploi… vous pouvez faire du portage !

Pourquoi choisir le portage salarial pour devenir indépendant ?

Le portage salarial permet d’exercer en indépendant avec un filet de sécurité. Contrairement à la micro-entreprise, le porté peut côtiser pour le chômage, bénéficier des prestations de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, côtiser pour la retraite et déclarer ses frais professionnels, sans plafond, afin de diminuer le montant de ses cotisations sociales.