Peut-on cumuler deux emplois en portage salarial ?

Mis à jour le : 
24/5/2022

Cumuler plusieurs emplois et activités professionnelles est une tendance qui se répand de plus en plus chez les actifs, notamment les jeunes et les salariés, mais aussi chez les personnes à la retraite. Les motivations peuvent être variées ! Les salariés sont de plus en plus nombreux à tenter l’aventure de l’entrepreneuriat et le cumul d’emploi peut leur permettre de tester une idée ou un projet, avant de se lancer entièrement dedans.

Par passion pour son métier, un salarié peut également avoir envie de mettre ses compétences au service de la formation professionnelle et devenir formateur en parallèle de son activité principale. Enfin, le cumul d'emplois est parfois une nécessité financière.

Quelle que soit la situation, le cumul d’emplois répond à un besoin de liberté d’épanouissement professionnel. Néanmoins, ce cumul est soumis à des règles du Code du travail, des contrats et un droit qu’il faut connaître.

Qu’est-ce que le cumul d’emplois ?

Au sens strict du terme, le cumul d’emploi est le fait de travailler pour plusieurs employeurs, et cela simultanément dans le cadre du respect de la loi et du droit du travail. Cette définition peut être étendue au travail non salarié tel que le statut d’indépendant, d’auto-entrepreneur et de porté afin d’englober tous les cas de figure possibles. Il est également connu sous le terme de « slasher » en anglais.

Quelles sont les conditions pour cumuler deux emplois ? 

Avant de cumuler deux emplois, il faut prendre en compte plusieurs éléments : 

  • la durée du temps de travail : à temps partiel ou à temps complet, il vous faudra être vigilant afin de respecter la durée légale du temps de travail ;
  • les activités exercées : si vous comptez exercer la même activité, à la fois en étant salarié et à la fois en étant indépendant, vous devrez vous assurer que votre contrat de travail ne contient pas une clause d’exclusivité. On parle également d’obligation de loyauté.

Que vous soyez actuellement salarié du secteur privé ou de la fonction publique, vous avez une obligation d’informer votre employeur de votre volonté d’avoir une deuxième activité professionnelle (et donc de cumuler deux emplois). À noter également que des restrictions plus fortes existent dans le secteur public : vous serez dans l’obligation de demander l’autorisation à votre hiérarchie avant d’entamer toute démarche de cumul d’emplois.

Nos conseils pour préparer son cumul d’emploi

Étape 1 : Se renseigner

Il est indispensable de savoir si votre emploi actuel vous permet le cumul avec une autre activité.

Pour cela, vous pouvez dans un premier temps relire votre contrat de travail. Il est aussi possible de s’adresser à son Service des Ressources Humaines qui pourra vous donner des réponses plus claires concernant d'éventuelles clauses qui seraient présentes dans votre contrat de travail. 

Étape 2 : Se projeter

S’interroger pour savoir à quoi correspond le besoin de cumuler plusieurs emplois : augmenter ses revenus, se lancer dans sa passion, être son propre employeur, anticiper une reconversion, tester une activité.

En pratique :
Définir son projet professionnel
Déterminer ses compétences 
Lister ses envies, ses motivations

Étape 3 : Choisir son statut

Il s’agit de déterminer si la seconde activité s’exerce dans le cadre du salariat classique, du portage salarial, de l’auto-entreprise ou d’un autre statut. Si vous avez envie de vous lancer à votre compte, vous aurez certainement besoin de comparer les différents statuts juridiques possibles, qui vous permettront de développer votre projet et de faire un choix !

Si votre second emploi est du salariat classique, la question du choix du statut ne se posera pas.

Étape 4 : Informer son employeur

Une fois votre projet plus clair et précis (choix du statut, proposition d’embauche ou autre), il faut vérifier votre contrat de travail et informer légalement votre employeur de votre souhait de cumuler deux emplois.

Étape 5 : Démarrer le cumul !

Peut-on cumuler une activité salariée avec le portage salarial ? 

Si vous êtes salarié du secteur privé ou de la fonction publique, il est tout à fait possible d’exercer une activité secondaire en portage salarial. Ce dernier est d'ailleurs une solution simple et rapide à mettre en œuvre pour démarrer une activité indépendante. 

  • Rapide : Chez webportage, l’inscription se fait en quelques clics et permet d’obtenir un statut en 24 heures ouvrées. Le porté peut ainsi démarrer son activité rapidement et émettre ses premiers devis et factures.
  • Autonomie des portés : Les portés sont libres d’organiser leur temps comme ils l’entendent. Ils fixent le tarif de leurs prestations et gèrent la relation commerciale.
  • Gestion administrative déléguée : webportage, votre société de portage, prend en charge toutes les formalités administratives et les déclarations pour vous.

Comme dans tous les autres cas de figure, vous devrez en informer votre employeur et vérifier auprès de ce dernier que votre contrat de travail ne fait pas mention d’une clause d’exclusivité.

Envie de devenir freelance ?

On a la solution chez webportage :

Zéro administratif

Accompagnement aux petits oignons

CDI & bulletins de salaire

Assurance pro

Démarrer l'inscriptionBénéficier d'un rdv personnalisé

Démarrez votre aventure d'indépendant en 24h chrono

Sans minimum de chiffre d'affaires, sans engagement & sans frais cachés 👌

Télécharger gratuitement les 7 choses à savoir avant de vous inscrire !
Complétez votre inscription en ligne en 5min.
Téléchargez vos pièces justificatives
Votre inscription est étudiée sous 24h ouvrées*
Vous pouvez démarrer vos prestations !
*délai supplémentaire de 72h pour les ressortissants étrangers.
👉   Commencer l'inscription en ligneUne question ? RDV d'audit personnalisé
Notre philosophie : il n'y a pas de mauvaises questions !

Questions fréquentes

Combien gagne-t-on en portage salarial ?

Tous les mois, le salarié porté obtient un bulletin de salaire en fonction du chiffre d’affaires qu’il a réalisé. En portage salarial, pour obtenir son salaire net, c'est tout simple ! Il faut retirer du chiffre d'affaires : les cotisations sociales, le prélèvement à la source et les frais de gestion de la société de portage.

Qu'est-ce-que le portage salarial ?

Le portage salarial est un statut professionnel à mi-chemin entre indépendance et salariat. Il permet d’être freelance tout en bénéficiant des avantages sociaux du salariat traditionnel en signant un contrat de travail avec une société de portage. Cette dernière gère l’administratif du freelance pendant que celui-ci se préoccupe de son cœur de métier, auprès de ses clients.

Qui peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est ouvert aux activités de prestations de services intellectuels non réglementées (consultant, formateur, chef de projet, community manager, développeur, etc).

Que vous soyez jeune diplômé, salarié, retraité, chef d’entreprise ou demandeur d’emploi… vous pouvez faire du portage !

Pourquoi choisir le portage salarial pour devenir indépendant ?

Le portage salarial permet d’exercer en indépendant avec un filet de sécurité. Contrairement à la micro-entreprise, le porté peut côtiser pour le chômage, bénéficier des prestations de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, côtiser pour la retraite et déclarer ses frais professionnels, sans plafond, afin de diminuer le montant de ses cotisations sociales.

Nos articles de blog qui pourraient vous intéresser

Aucun contenu sélectionné