04 42 12 44 44 GRATUIT / LUN-VEN : 9H-17H
Contact
Guide du portage

Portage salarial et chômage

Demandeur d'emploi : comment booster sa carrière professionnelle avec le portage salarial ?

Vous touchez le chômage en qualité de demandeur d'emploi ? Le portage salarial est une solution pour créer votre propre emploi et donner un nouvel élan à votre carrière. Il permet de se repositionner en tant que professionnel actif auprès des entreprises. Chaque mission réalisée dans le cadre du portage sera l’occasion, pour vous, d’acquérir davantage d’expérience et sera une opportunité de plus pour développer votre réseau le temps de trouver un nouvel emploi.

Inutile de créer une structure juridique (avec toutes les démarches administratives qui y sont associées), la société de portage vous permet de réaliser des missions librement.


Chez webportage, l'inscription en portage salarial est gratuite. Dès la validation de votre inscription (sous 24h ouvrées ou 72h ouvrées si vous êtes ressortissant étranger), vous signez un contrat de travail à durée indéterminée en portage salarial ... et vous pouvez commencer à facturer vos prestations, sans perdre de temps ! Consulter notre guide du portage pour tout savoir sur ce statut. 

Le portage salarial ouvre-t-il des droits Pôle Emploi ?

Le portage salarial permet d’ouvrir des droits Pôle Emploi.

En effet, lorsque vous vous inscrivez en portage et démarrez votre activité : vous signez un contrat de travail à durée indéterminée avec la société de portage salarial. Comme tout salarié “classique”, les bulletins de salaire de votre activité en portage peuvent vous permettre d’ouvrir des droits à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), en respectant les conditions définies par Pôle Emploi.

 

Le maintien des indemnités Pôle Emploi : comment et à quelles conditions ?

Si vous percevez des indemnisations ASSEDIC (allocations chômage), vous pouvez les cumuler avec les revenus perçus grâce à vos missions en portage salarial.

Ces allocations constituent un complément de rémunération non négligeable, et permettent de se lancer en toute sérénité et sans prise de risque dans le travail indépendant.

Comment est calculé l’Aide au retour à l’Emploi (ARE) accordée par Pôle Emploi ?

Vous pouvez bénéficier d'un cumul sous réserve de ne pas dépasser le salaire moyen qui a servi de référence pour le calcul de votre indemnité journalière. Chaque mois, Pôle Emploi va alors calculer le nombre de jours indemnisables à partir des rémunérations issues de votre activité en portage salarial, par exemple.

Jours indemnisables = [ARE - (rémunération brute x 0,70)] / allocation journalière

Le montant du cumul allocation et activité ne peut pas dépasser le montant mensuel du salaire journalier de référence (SJR). Ce plafond est calculé de la manière suivante : SJR x 30,42

 

Exemple : Vous vous lancez en portage salarial et vous bénéficiez d'une allocation chômage de 3 000€ brut (SJR = 57€/jour sur la base d'un SJR de référence de 100€).

Pendant que vous êtes indemnisé, vous réalisez votre prospection et vous décrochez votre premier contrat de prestation en portage salarial. Vous obtenez alors un premier bulletin de salaire de 2 100€ brut.

  • Pôle Emploi va alors calculer le montant des allocations à verser suite à votre activité :
    (57€ x 30 jours) - (2 100€ x 0,70) = 240€

  • Le plafond de cumul est également vérifié :
    2 100 + 240 = 2 340  (< 3042)

  • Le nombre de jours indemnisables est vérifié également :
    240€ / 57€ = 4 jours indemnisables

  • Pôle Emploi vous reversera donc des allocations correspondant à 4 jours soit 228€ (4 x 57€)

  • Tous les mois, vous cumulerez vos revenus en portage salarial avec l'allocation chômage. Les jours indemnisés chaque mois seront décomptés de la durée totale de votre ARE.

Le fonctionnement chez webportage

Pour pouvoir cumuler vos allocations chômage avec votre activité en portage salarial, vous devez :

  1. être inscrit en tant que demandeur d’emploi auprès du Pôle Emploi ;

  2. actualiser votre situation chaque mois ;

  3. respecter les conditions de cumul emploi et ARE (Aide au Retour à l’Emploi), à savoir : ne pas dépasser le salaire moyen de référence pour le calcul de votre indemnité journalière ;

  4. et signaler votre reprise d’activité au Pôle Emploi sur votre déclaration. Dans le cas contraire, vous vous exposerez à de sévères sanctions. En d’autres termes, en tant que webporté, lorsque votre activité génère un bulletin de paie, vous devez indiquer au Pôle Emploi les montants en heures et en salaire inscrits sur ce bulletin.

 

Les jours d'indemnisation non utilisés repoussent d'autant la date initiale de fin de droits de l'Assurance Chômage. Au-delà de 3 mois consécutifs de non utilisation de l'ARE, l'indemnisation est suspendue et un courrier doit être établi à l'attention de Pôle Emploi pour une reprise du versement.

Pour + de détails :

Pourquoi choisir le portage salarial ?

Depuis 2017, la convention collective du portage salarial est venue consolider le statut du salarié porté.

Sécurité sociale, assurance chômage, retraite, prévoyance, bulletins de salaire, contrat de travail, droit à la formation, frais professionnels, garantie de salaire … en portage salarial, vous bénéficiez des mêmes droits et avantages sociaux qu’un salarié « classique ».

Vous disposez également d’une totale autonomie : vous choisissez vos clients, vous négociez les termes de vos prestations et vous maîtrisez votre temps de travail. Vous n'avez pas de comptes à rendre à votre société de portage salarial.

Autre avantage, le consultant en portage salarial est déchargé de toute la gestion administrative de son activité : comptabilité, démarches officielles, veille juridique et sociale, fiscalité, déclaration … webportage s’occupe de tout ! Vous vous concentrez sur votre cœur de métier et sur le développement de votre travail.

Pour aller plus loin :

> Vous avez peur de vous lancer ? Faites une simulation de vos revenus potentiels en tant que salarié porté
> Cadre, consultant, développeur, freelance ... : découvrez les métiers éligibles au portage salarial