04 42 12 44 44 GRATUIT / LUN-VEN : 9H-17H
Contact
Guide du portage

Comment devenir coach en indépendant ?

On connaît le coach sportif, le coach artistique et même le coach de vie. Mais connaissiez-vous le coach au travail ? De plus en plus sollicité par les ressources humaines, il favorise l’épanouissement des salariés et exerce le plus souvent de façon indépendante.

Qu’est-ce qu’un « coach » ?

Le coach est généralement recruté par le service des ressources humaines afin d’accompagner un salarié dans son évolution professionnelle. Il exerce en tant que consultant externe et utilise des techniques de développement personnel afin d’aider un ou plusieurs salarié(s) à résoudre des difficultés, s’adapter aux changements, atteindre des objectifs, obtenir une promotion… En bref, il est un allié polyvalent pour s’épanouir au travail. L’aspect psychologique revêt donc une grande importance dans ce métier.

Les missions du coach indépendant

Un coach accompagne les salariés dans une multitude de situations professionnelles ; par conséquent, ses missions sont très diversifiées.

Sa première tâche est d’apprendre à connaître le salarié : compétences professionnelles et techniques mais aussi (et surtout) potentialités, savoir-faire et « savoir-être », notamment dans les aspects du management, du commercial et du relationnel.

Le coach doit aussi évaluer le contexte et mesurer les éventuelles difficultés au sein de la structure.

Il va ensuite utiliser diverses techniques pour aider le salarié sur plusieurs aspects : développer la confiance en soi et l’affirmation, gérer son stress, résoudre un conflit, atteindre un objectif… Le but étant à terme de lui permettre davantage d’autonomie au travail.

Une séance dure 2 à 4 heures et peut se renouveler plusieurs fois par semaine ou par mois, à raison de 2 à 6 mois selon le besoin.

Qualités requises pour devenir coach en indépendant

  • Sens de la pédagogie et de la psychologie

  • Aisance relationnelle

  • Capacité d’écoute

  • Esprit d’analyse et de synthèse

  • Dynamisme et réactivité

  • Objectivité, neutralité

  • Patience

  • Empathie et bienveillance

  • Capacité d’adaptation

  • Rigueur

  • Capacité à se remettre en question

  • Bonne connaissance de la culture d’entreprise

  • Bagage professionnel et personnel ("vécu") confirmé

Formation pour devenir coach

Plusieurs options s’offrent à vous si vous souhaitez devenir coach :

  • Faire appel à un organisme de formation au coaching, à la relation d’aide et à l’accompagnement (une quarantaine en France).

  • Suivre un cursus universitaire : Diplôme d’Etudes Supérieures d’Université (DESU) de Paris 2, 8, 10 ; DESU Coaching à la faculté d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille Université ; Master à l’Université d’Aix-Marseille ; DU de Coaching de l’IAE de Toulouse ; DU de Coach en entreprise à l’Université de Lyon III ; DU Coaching Professionnel, pratiques de l’accompagnement à l’université Catholique de l’Ouest (Angers et Paris) ; DU Executive Coaching à l’Université de Cergy Pontoise.

  • Détenir un bac +5 dans le domaine des sciences humaines et sociales ou de la psychologie.

  • Effectuer une école de commerce, de gestion ou d’ingénieurs, et se spécialiser en gestion des ressources humaines ou de l’organisation du travail (c’est le cas de plus de la moitié des professionnels du coaching).

Salaire du coach en indépendant

Le coût des prestations varie selon la réputation et l’expérience du coach. Ainsi, il peut être payé de 150 à 300 euros la séance, et espérer gagner en 30 000 et 35 000 euros bruts par année.

Quel statut pour le coach en indépendant ?

Le statut d’indépendant se prête particulièrement bien au métier de coach, puisque celui-ci n’est pas employé par l’organisme au sein duquel il intervient mais par un cabinet de prestation de services. Un coach expérimenté peut à terme s’établir à son compte et monter son propre cabinet. De nombreux coachs exercent par ailleurs à temps partiel, en parallèle d’une autre activité. Etre coach requiert en effet une flexibilité tout à fait adaptée aux travailleurs indépendants, le coaching pouvant se dérouler au sein de la société cliente ou au cabinet du coach, mais aussi demander une certaine disponibilité en dehors des séances programmées.

Enfin, il s’agit d’une profession assez nouvelle dont la popularité est croissante parmi les responsables de management et de direction ; il est donc tout à fait possible pour un coach indépendant de réussir à trouver des clients pour se constituer un portefeuille.

Les avantages du portage salarial pour un coach indépendant

Hybride entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage salarial permet de développer une activité professionnelle freelance tout en continuant à bénéficier de la couverture sociale d’un salarié traditionnel. Il met en effet en lien un client, un « porté » et une société de portage qui s’occupe de transformer les honoraires en salaires. Pour le coach indépendant, cette formule comporte de nombreux avantages :

  • La possibilité d’exercer de façon autonome, en facturant via des honoraires.

  • Eviter les complications administratives, comptables, fiscales et juridiques associées au statut d’indépendant.

  • Conserver les avantages de l'emploi salarié (sécurité sociale, retraite, mutuelle, droits au chômage…), sans les inconvénients.

En conclusion

Devenir coach indépendant vous attire ? Choisir le portage salarial peut être une excellente façon de vous lancer et devenir travailleur indépendant tout en minimisant les risques : cette formule vous permettra en effet de facturer vos services et de vous consacrer en toute liberté au développement de vos méthodes et à la constitution de votre clientèle, sans les tracas administratifs et le stress liés au statut de freelance.