04 42 12 44 44 GRATUIT / LUN-VEN : 9H-17H
Contact
Guide du portage

Comment devenir consultant indépendant ?

Les consultants sont des experts qui ont une mission de conseil et qui ont pour clients des entreprises. Toujours à l’écoute, ils sont capables d’identifier la cause des problèmes au sein d’une organisation et d’identifier des solutions.

Le métier de consultant est parfaitement adapté au portage salarial. En effet, nombreuses sont les entreprises qui recherchent une expertise dont elles ne disposent pas en interne, mais aussi un avis extérieur et impartial sur une problématique qu’elles rencontrent.

Le recours au portage salarial va permettre au consultant de conserver l’indépendance propre à son activité, tout en s’assurant la protection qu’offre le statut de salarié. C’est pourquoi nous vous proposons de revenir sur les points essentiels de ce métier tout en expliquant pourquoi le choix de recourir au portage salarial est tout à fait pertinent dans ce domaine d’activité.

Qui sont les consultants ? Quel est leur rôle ? Comment le devenir ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article. 

 

Rôle d’un consultant

Un consultant est un professionnel qui met à disposition de ses clients son expertise dans un domaine de compétences particulier. Il intervient comme conseil dans différents secteurs tels que le management, le transport, les ressources humaines, la communication ou encore l'informatique. Le consultant fournit des solutions pertinentes face à une problématique rencontrée par une entreprise. Il rédige un diagnostic en établissant un audit sur la situation de son client. Ensuite, il présente ses préconisations et détermine une stratégie pour les mettre en place. Il accompagne ses clients sur la voie du changement et dans la mise en œuvre de ses recommandations.

En d’autres termes, le consultant doit apporter une réponse adaptée à la problématique rencontrée par  son client après son analyse de la situation au sein de l’entreprise. 

 

Devenir consultant : Qualités requises

Le métier de consultant requiert différentes qualités. Tout d’abord, le consultant doit disposer d’excellentes qualités relationnelles et de communication puisqu’il doit être en permanence à l’écoute de son client. Il doit aussi être en mesure de communiquer avec les collaborateurs de l’entreprise au sein de laquelle il intervient afin de savoir comment accompagner le changement qui va intervenir.

D’autre part, le consultant doit faire preuve d’excellentes capacités d’analyse de façon à pouvoir identifier la source des problèmes que rencontre son client et établir un diagnostic. Il doit également être doté d’un esprit de synthèse, car il devra établir de nombreux rapports afin de poser un diagnostic et mettre en place des recommandations, qui devront être claires et concises afin de pouvoir être mise en place par l’entreprise.

 

Devenir consultant : Quelles études ?

Il n’existe pas de formation « type » pour exercer l’activité de consultant, mais cela toutefois d’avoir réalisé plusieurs années d’études supérieures. Les recruteurs demandent généralement un niveau bac+5 avec idéalement un diplôme d’école de commerce, d’IEP, un Master professionnel (en droit, économie ou gestion) ou encore un master recherche en management (avec une spécialisation en consulting). Avoir de l’expérience dans le domaine du conseil peut également être un plus lors d’un entretien avec un cabinet de consulting. 

 

Devenir consultant : Quelles sont les missions ?

Un consultant peut être généraliste (intervenir à la fois en management, ressources humaines, systèmes d’informations, stratégie…) mais il est préférable d’être spécialisé dans un domaine, car une spécialisation est souvent un gage de confiance pour les entreprises qui sont souvent à la recherche d’une expertise sur un point particulier.

Le consultant au cours d’une mission va avoir différentes tâches à effectuer allant de l’identification des problématiques rencontrées par son client à la mise en place de solutions en passant par l’établissement d’un diagnostic. En effet, il va devoir identifier les différents enjeux de son client, décrire la problématique à laquelle il est confronté en en diagnostiquant les causes. Une fois ces étapes réalisées, il va falloir pour le consultant déterminer comment résoudre le problème identifié et proposer des solutions à son client afin de pouvoir enclencher la mise en œuvre de celle qui sera retenue et accompagner le changement nécessaire au sein de l’entreprise. 

 

Devenir consultant : Quel statut ?

Pour devenir consultant indépendant, il va vous falloir opter pour un statut juridique, c’est-à-dire faire un choix entre la création d’une entreprise individuelle (EI ou EIRL) ou la création d’une société (EURL, SARL, SASU, SAS).

Ce choix se fera en fonction des régimes sociaux, fiscaux, des formalités de constitution que ces différents statuts juridiques induisent et du souhait de bénéficier ou non du régime micro-entreprise. Toutefois, si vous souhaitez ne pas vous encombrer des démarches qu’incombe la création d’une entreprise individuelle ou d’une société, ou tout simplement que vous souhaitez conserver la protection qu’offre le statut de salarié, le recours au portage salarial peut être une bonne alternative. 

 

Devenir consultant : Le choix du portage salarial

Pour devenir consultant indépendant, recourir au portage salarial présente plusieurs avantages : 

  • Une logistique qui facilite son travail : le consultant autonome bénéficie d’un appui logistique et administratif qui lui permet de mener à bien ses missions.
  • Une mise en place ultra-rapide : dès son inscription (en 24 heures ouvrées), le consultant peut exercer son métier sans contrainte administrative, car la société webportage se charge pour lui de toutes ses démarches. Il peut ainsi consacrer la majeure partie de son temps à trouver de nouvelles missions et de cette façon élargir sa clientèle.
  • Une autonomie complète : Le consultant est libre d’organiser et de gérer son activité comme il l’entend. De fait, il gère son planning et son activité en toute indépendance et reste propriétaire de ses clients.
  • Des conseils et un appui personnalisé : le consultant bénéficie d’un accompagnement individualisé tant sur le plan fiscal que commercial. Il peut ainsi optimiser ses résultats tout en simplifiant toute la procédure administrative de sa facturation.


Enfin, le consultant qui recourt au portage salarial bénéficiera de tous ces avantages tout en conservant ceux que lui procure le statut de salarié : comme tout salarié, le consultant a droit à une sécurité financière (AGS) ainsi qu'à des avantages sociaux, tels que la couverture sociale, les indemnités de retraite, les allocations familiales, les indemnités de maladie et de chômage.

Le portage salarial est donc une bonne solution pour toute personne qui souhaite essayer de se lancer entant que consultant tout en minimisant les risques.