04 42 12 44 44 GRATUIT / LUN-VEN : 9H-17H
Contact
Guide du portage

Comment devenir conseiller financier indépendant ?

Ce métier permet à la fois de valoriser les acquis et de les renforcer continuellement. C’est en effet une profession qui ne laisse aucune place à la routine et qui vous met face à divers défis. Retrouvez les informations complètes pour pouvoir exercer en tant qu’indépendant.

 

Conseiller financier indépendant : définition

Comme leur nom l’indique, les conseillers financiers indépendants ou CFI conseillent les particuliers et professionnels concernant la gestion de leurs finances. Cela concerne aussi bien la gestion du patrimoine existant que les placements envisagés ou encore le suivi des comptes bancaires.

 

Les missions attribuées au conseiller financier indépendant

Concrètement, le conseiller financier indépendant gère les produits financiers de son client tout en lui prodiguant des conseils avisés. On attend donc de ce professionnel qu’il suive les différents mouvements des comptes en banque. Ses connaissances des domaines juridiques et fiscaux lui permettent également d’orienter la clientèle vers le type d’investissement le plus adapté en fonction du profil de chacun. Si le client sollicite un emprunt bancaire, le conseiller financier indépendant a pour rôle de négocier le taux applicable en plus de vérifier les différentes clauses du contrat. Ce dernier doit correspondre aux exigences et aux contraintes du client concerné.

 

Un conseiller financier indépendant intervenant auprès des professionnels est souvent amené à gérer le portefeuille clients et à veiller à la fidélisation de la clientèle en vue de rentabiliser les activités de l’entreprise qui fait appel à ses services. Il peut être mandaté pour démarcher auprès de nouveaux prospects ou pour faire connaître de nouveaux produits/services qui vont booster les finances de son client.

 

Le conseiller financier doit être à-même d’anticiper les attentes de chaque client afin de l’orienter efficacement vers les options financières susceptibles de l’intéresser.

 

Les qualités requises pour exercer le métier de conseiller financier en indépendant

Être diplômé en finances est loin de suffire lorsque l’on souhaite devenir conseiller financier indépendant. Il est impératif de se tenir au courant des dernières actualités, notamment en ce qui concerne les bonnes pratiques et la législation. Il est à noter que le secteur est actuellement fortement informatisé. Une maîtrise parfaite des outils informatiques et une aisance face à Internet sont de ce fait indispensables au métier. Le conseiller financier indépendant peut ainsi se lancer dans des simulations économiques et se servir des logiciels les plus pointus favorisant une gestion optimale du patrimoine de sa clientèle.

 

Une excellente aisance relationnelle est par ailleurs requise par ce métier. Ajoutez à cela que l’honnêteté et le tact sont nécessaires afin de mettre le client en confiance. Le sens commercial est une autre aptitude dont le conseiller financier indépendant doit justifier dans la mesure où ses missions peuvent impliquer la proposition de nouvelles offres. En outre, la neutralité est primordiale car le conseiller doit être capable de prioriser l’intérêt de son client tout en se conformant aux réglementations en vigueur.

 

Les formations à suivre pour devenir conseiller financier indépendant

Le métier étant complexe, il est impératif de disposer de solides connaissances en rapport avec l’assurance, la comptabilité, la fiscalité, la banque et tout ce qui touche aux finances. Un BTS ou un DUT sont ainsi les minimums requis. Toute personne justifiant d’un Bac+4 orienté finances peut également prétendre au poste de conseiller financier indépendant. Sinon, il est possible de postuler si l’on dispose d’un Master en gestion du patrimoine. Les études en techniques de commercialisation et en sciences politiques peuvent déboucher sur la profession de conseiller financier indépendant à condition que le cursus ait intégré l’option finance.

 

Le salaire du conseiller financier en indépendant

Le salaire brut du conseiller financier indépendant se situe entre 5 000€ et 6 000€ par mois, en moyenne. La rémunération dépend à la fois du niveau d’études, des aptitudes personnelles et de l’expérience.

 

Quel statut pour le conseiller financier indépendant ?

Le CFI jouit d’un statut similaire à celui de conseiller en investissement financier (CIF). L’exercice de son métier est donc régi par les réglementations fixées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Une inscription auprès de l’ORIAS (organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) est vivement conseillée. Il s’agit d’un gage de fiabilité pour les clients.

 

Conseiller financier indépendant en portage salarial : quel avantages ?

Rappelons que le portage salarial est un concept permettant aux conseiller financier indépendant d'exercer leur prestation par le biais d’une société dite de portage. Le dispositif lui permet de travailler de manière autonome tout en bénéficiant de certains avantages imputables au statut de salarié. Concrètement, le conseiller financier en portage est exempt des démarches administratives fastidieuses qui sont liées à son statut de professionnel en freelance. Au lieu de percevoir des honoraires versés par sa clientèle, il touche un salaire versé par la société de portage ce qui lui garantit une certaine stabilité financière. La flexibilité est un avantage à ne pas négliger, sachant que le conseiller financier indépendant est libre d’accepter ou de refuser une mission en fonction de sa disponibilité.

 

Le métier de conseiller financier indépendant fait partie des postes les plus stables en plus d’offrir des opportunités d’évolution (expert en finances, par exemple). L’essentiel est de justifier des diplômes et aptitudes requis par la profession. Notez que le portage salarial est une option judicieuse pour bien démarrer vos activités.