04 42 12 44 44 GRATUIT / LUN-VEN : 9H-17H
Contact

Le Guide du portage salarial

Le portage salarial existe dans plusieurs pays d’Europe et depuis 30 ans. C’est une solution simple et rapide à mettre en place afin de facturer des prestations de services et pour se lancer dans une activité professionnelle en toute autonomie. En 2017, le PEPS (Syndicat des Professionnels de l'Emploi en Portage Salarial) dénombrait pas moins de 70 000 salariés portés en France, qui ont réalisé près de 900 millions d’euros de chiffre d’affaires. Globalement, le secteur présente +20% de croissance économique annuelle.

 

Le portage salarial : principe et définition

 

Le portage salarial, c’est environ 400 000 emplois créés ces 10 dernières années en France. La législation du portage salarial est venue encadrer cette nouvelle forme de travail et en fait aujourd’hui, une véritable solution pour développer une activité professionnelle en indépendant en toute sécurité et sans créer d'entreprise.

La définition du portage est simple : le portage salarial est un mode de travail qui permet à une personne d’entreprendre et de se lancer dans une activité professionnelle tout en bénéficiant du statut de salarié et de sa couverture sociale.

Le portage salarial permet de facturer des prestations sans contrainte juridique, sans avoir à créer d’entreprise sans avoir à faire de choix entre les différents statuts juridiques existants. L'entreprise de portage salarial, en échange de frais de gestion, prend en charge toute la gestion administrative de ses salariés portés, ce qui représente un atout considérable. Pour le salarié en portage salarial, il s’agit d’acquérir plus d’autonomie professionnelle au quotidien.

Offre à 5% ou à 8% de commission de votre chiffre d’affaires HT encaissé, bénéficiez de la formule la plus adaptée à votre situation, dès maintenant avec l'entreprise de portage webportage.

Comment fonctionne le portage salarial ?

1. Le salarié en portage effectue des missions auprès de son client.
2. L’entreprise cliente règle le montant des prestations directement à la société de portage salarial.
3. La société de portage reverse au salarié porté le chiffre d’affaires réalisé, sous forme de bulletins de paie après avoir cotisé aux différentes caisses (retraite, prévoyance, sécurité sociale, …).

Portage salarial : entreprendre tout en bénéficiant du statut de salarié

Plus concrètement, l’entrepreneur en portage salarial dispose du statut de salarié mais reste autonome au quotidien dans la gestion et l’exécution de son activité.

Le consultant en portage reste propriétaire de son portefeuille clients, organise ses journées de travail comme bon lui semble tout en confiant la partie administrative à son entreprise de portage salarial. C’est au salarié de gérer son réseau professionnel, de trouver des missions et de nouveaux clients, de négocier les conditions de la prestation (tarification avec ou non acompte, conditions de paiement, etc.).

Le portage salarial est ainsi à mi-chemin entre le travail indépendant et le salariat.

 

Les points forts du portage salarial

Les avantages du portage salarial sont nombreux et expliquent l’essor que l’on observe depuis plusieurs années.

  • Autonomie et liberté

Le salarié en portage salarial gère au quotidien son planning, son activité et la relation commerciale avec ses entreprises clientes. Grâce au portage, il n’a plus besoin de choisir et de créer une structure juridique pour facturer ses prestations.

  • Statut de salarié

Le salarié porté dispose de la même protection qu’un salarié “traditionnel” (sécurité sociale, prévoyance, assurance chômage, formation, retraite, rémunération) tout en gardant les avantages d’une activité autonome, en portage salarial.

Le salarié porté signe un contrat de travail qui est un CDI de portage salarial. Et pour encadrer chaque mission, un contrat de prestation est établi entre la société de portage, l’entreprise cliente et le porté.

  • Frais professionnels

Le porté peut déclarer des frais professionnels (internet, déplacement, matériel, etc), contrairement à d’autres statuts, tels que la micro-entreprise ou auto-entreprise, qui ne le permettent pas.

 

Le portage salarial présente également des atouts pour les entreprises qui ont besoin de faire appel aux services de consultants experts dans un domaine précis et de façon ponctuelle. Le portage leur permet ainsi de se libérer des contraintes liées au salariat et aux ressources humaines (gestion des candidatures, embauche, contrat de travail, charges patronales, etc).

Attention : les entreprises clientes et le salarié porté ne sont pas liés par un lien de subordination. Le porté reste un prestataire de service externe.

 

Qui peut bénéficier du portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse à toute personne qui souhaite facturer des prestations de services à une entreprise, sans passer par la création d’une structure juridique et sans s’occuper de la paperasse administrative.

 

Portrait robot du salarié porté

C’est un homme de 45 ans, en CDI de portage salarial et au statut cadre.
Il est salarié porté depuis 2 ans et propose des services informatiques.
Son salaire brut mensuel est de 2 452€ (source : Livre blanc du portage salarial du PEPS).
 

Plus globalement, un porté peut être :

  • freelance, travailleur indépendant ;
  • consultant ;
  • demandeur d’emploi ;
  • étudiant ou jeune diplômé ;
  • salarié actif ;
  • retraité.

 

Le portage s’adresse également aux personnes qui ont un projet professionnel. Le portage salarial permet alors de tester la faisabilité et la rentabilité du projet, à moindres frais.

Vous voulez savoir si vous avez accès au portage salarial avec webportage ?

 

Portage salarial : aller + loin