Portée du mois : Frédérique Milcent, spécialisée dans le développement de sites Internet

Dans le portrait du mois d'avril, nous vous présentons Frédérique Milcent webportée depuis 2009 et spécialisée dans le développement et l'intégration de sites Internet. Suite à des études en IUT d'informatique, Frédérique s'est orientée vers le travail indépendant en optant pour le portage salarial, et plus particulièrement pour webportage. Ses pricnipaux clients sont des agences de communication.

Caroline
11/4/2011
24/5/2022
Portraits

Bonjour, pouvez-vous vous présenter s’il vous plait ?

Bonjour, Je m’appelle Frédérique Milcent, j’ai 25 ans. Je suis spécialisée dans le développement et l’intégration de sites Internet. En général, je travaille depuis mon domicile qui est situé à Lille mais il m’arrive également de me rendre chez mes clients en fonction de mes missions.

Pouvez-vous nous décrire votre activité de développeur intégrateur freelance ?

Lorsque je débute un projet de création de site Internet, je commence par valider et mettre en place un cahier des charges avec mon client.

Ensuite, je réalise la maquette du site sur Photoshop, c'est-à-dire une « image » représentant la page d’accueil du futur site Internet. Je peux être amenée à faire plusieurs propositions à mon client qui choisit le modèle qu’il préfère en fonction de ses propres critères.

Une fois que la maquette est validée, je récupère les visuels que j’ai créés et je les intègre au site Internet. Je construis un modèle que je décline sur toutes les pages du site. Je fais en sorte d’optimiser le code pour obtenir un bon référencement naturel.

Après cette étape, je développe et mets en place un « back office ». Il s’agit d’une interface qui permettra à mon client de gérer le contenu de son site de manière autonome.Pour finir, je développe les fonctionnalités du site Internet pour le rendre interactif, dynamique et fonctionnel.

Quel est votre client type ?

Je travaille de plus en plus souvent par l’intermédiaire d’agences de communication mais je n’ai pas vraiment de client type. Les secteurs pour lesquels je travaille sont très divers et la sensibilité du client envers mon travail varie d’un projet à l’autre. En effet, je peux travailler pour des clients très aguerris en matière de e-marketing, qui me sollicitent très régulièrement sur des sujets pointus. Je peux également exercer mon activité pour des clients moins sensibles aux techniques de communications sur Internet et qui font appel à moi ponctuellement.

Pouvez-vous nous indiquer votre parcours professionnel?

Suite à mes études au sein de l’IUT Informatique de l’Université de Lille 1, j’ai commencé à travailler sur les sites Internet de mon entourage. L’envie d’apprendre par moi-même et un besoin de flexibilité m’ont rapidement orienté vers le travail indépendant.

Au départ, j’avais pour principaux clients des associations et des PME. En 2009, j’ai commencé à travailler pour des agences web pour des missions allant de quelques semaines à plusieurs mois. Aujourd’hui, je participe à des projets pour des grands comptes.

Depuis quand exercez-vous dans le cadre du portage salarial ?

Je suis en portage salarial depuis janvier 2009. Lors d’une formation de création/reprise d’entreprise à la CCI Grand Lille, j’ai compris que créer mon entreprise à 22 ans n’était pas le choix le plus judicieux pour moi. J’avais besoin d’un mode de fonctionnement flexible, qui me permettait de gérer mon temps plus facilement qu’en étant salariée dans une société classique, tout en évoluant à mon rythme.

Pourquoi avez-vous choisi webportage ?

J’ai rencontré plusieurs sociétés de portage salarial lors des Salons Créer de 2007 et 2009 et celles-ci ne m’ont pas semblé en adéquation avec ma façon de travailler. J’ai alors cherché un modèle différent et j’ai découvert webportage sur Internet : 2 jours plus tard, j’étais lancée.

J’ai trouvé un mode de fonctionnement qui me correspond. L’interface d’administration me permet de gérer facilement mes devis, factures, ainsi que mes données clients et frais.

Rédactrice & experte du portage salarial